Création et gestion de marketplace en ligne

Marketplace en ligne

Les professionnels et particuliers sont de plus en plus nombreux à utiliser le marketplace. Il s’agit d’une plateforme qui regroupe une grande variété de produits commercialisés par différents vendeurs. Quel que soit le type d’échanges (B2B, B2C ou C2C), cette solution offre plusieurs avantages. Sa création est relativement simple, mais nécessite quelques étapes à suivre. En tant qu’entreprise, vous ne devez plus hésiter à remodeler votre business afin qu’il s’adapte aux nouveaux besoins du public. Pour qu’un marketplace connaisse le succès attendu, l’application de certaines astuces est indispensable.

Marketplace : les modèles de fonctionnement courants

Il n’est pas rare qu’un marketplace affecte un surcoût à la moindre transaction entre le vendeur et les consommateurs. Ce modèle de business est même le plus répandu. D’autres plateformes fonctionnent sur le principe de l’abonnement, en particulier lorsqu’il n’est pas possible de fixer les prix à l’avance. Ainsi, des sites qui mettent en relation des prestataires et des porteurs de projets peuvent proposer plusieurs options d’abonnement à leur client. Dans certains cas, le paiement des frais ponctuels s’avère plus avantageux, surtout lors de la mise en vente de produits. Une autre méthode de gestion de marketplace consiste à appliquer des frais d’adhésion.

Il est possible d’instaurer un mode d’encaissement au profit d’autrui, pour le compte d’un tiers, ce qui est souvent le cas lorsque l’acheteur passe sa commande sur le marketplace. Le site peut proposer divers moyens de paiement (virement, carte bancaire…), mais la somme est bloquée sur un compte de cantonnement pendant le traitement de la commande. Ensuite, le vendeur reçoit son argent sur son compte. Ce principe est principalement appliqué en B2B ou en B2C. En revanche, pour des projets B2B de grande ampleur, le système de paiement est parfois plus complexe. Rendez-vous sur marjory.io pour en savoir plus.

Le contexte juridique des plateformes marketplace

Depuis janvier 2018, de nouvelles dispositions s’appliquent à la solution marketplace. En vertu des conditions générales d’utilisation, les informations communiquées par les plateformes doivent inclure l’identification et le statut de la personne autorisée à soumettre une offre. De même, il faut décrire le service de mise en relation, ainsi que les détails du contrat y afférent, notamment tout ce qui concerne le prix du service en question. Dans certains cas, l’opérateur peut proposer des garanties et assurances. Par ailleurs, il est nécessaire de fixer les modalités de règlement des litiges éventuels et la responsabilité de l’opérateur de la plateforme dans ce cadre. Chaque année et à chaque commande reçue, il est indispensable d’informer les vendeurs sur leurs obligations en matière de fiscalité. En effet, comme toute autre entreprise, un marketplace est soumis à des obligations fiscales et comptables. Toutes les informations relatives aux diverses transactions effectuées par les vendeurs doivent être enregistrées.

Gestion des contenus d’une solution marketplace

Créer marketplace requiert l’entière responsabilité de son opérateur en ce qui concerne les contenus. Avant de mettre un produit en ligne, une vérification de tout ce qui est rédigé par le vendeur est requise. La « place de marché » a en partie pour rôle de veiller à ce qu’aucun avis ou commentaire portant atteinte à l’ordre public ne soit publié. Le modérateur intervient en ce sens pour s’assurer que l’ensemble du cadre juridique de la gestion est respecté.

Pour la logistique, il faut un véritable savoir-faire en la matière. Les règles doivent être définies avec soin afin d’éviter les mauvaises surprises. Cette tâche peut être déléguée aux vendeurs, comme le fait un marketplace saas. Par exemple, il est possible de leur confier tout ce qui concerne le stockage et la livraison. Cependant, il reste envisageable de centraliser tout ce travail et d’avoir plusieurs sites de stockage.

En outre, les politiques de retour doivent être rigoureusement suivies. Les opérateurs marketplace peuvent se charger de leur gestion, mais vous ne devez pas oublier que votre image est en jeu.

Marketplace : gestion des services externes

En matière de gestion des services externes, plusieurs questions se posent : moteur de recherche à intégrer, choix du routeur pour l’emailing, outils de paiement… La performance d’une solution marketplace repose également sur la qualité des prestations externes. Si vous optez pour l’utilisation des moteurs de recherche spécialisés, les produits recherchés apparaîtront rapidement. Certains sont conçus pour accélérer la vitesse de recherche, d’autres permettent d’avoir des résultats plus précis. Dans tous les cas, il faudra veiller à ce que tous les échanges de données sur Internet soient sécurisés via la certification SSL. L’intérêt des routeurs emailing est de s’assurer de la livrabilité des notifications et des courriels transactionnels. Pour mieux traiter les informations, un marketplace pourra également utiliser un CRM ou un ERP. Pour la gestion des flux financiers, les solutions sont nombreuses : S-money, HiPay, MangoPay, LemonWay, Adyen Limonetik, …

Sur certaines plateformes, le paiement n’est déclenché qu’une fois que le client a confirmé la réception de son produit. Dans d’autres cas, c’est l’expédition de l’article qui enclenche le processus de paiement.

Savez-vous que le pouvoir de la production multimédia est le vôtre ?
Emule island : découvrez la nouvelle version avec VPN