Logiciel ERP : faut-il avoir une certaine taille de société pour l’utiliser ?

Parmi les solutions les plus connues existent l’Allemand SAP et l’Américain Oracle. Mais il existe aussi des éditeurs moins connus comme Odoo ou comme cette solution. On entend souvent dire que les ERP sont réservés aux grandes entreprises. Est-ce vrai ?

À quoi sert un logiciel ERP ?

Le logiciel ERP, autrement appelé Progiciel de Gestion Intégrée (PGI), constitue une brique essentielle du système informatique d’une entreprise. Il garantit l’unicité de l’information quel que soit les modules utilisés. C’est-à-dire qu’il permet en tout point de la chaine d’obtenir la même information. Il repose aussi sur une mise à jour en temps réel des données, pour des échanges efficaces et faciliter la prise de décision.

L’ERP peut être déployé sur une seule fonction ou filière ou bien sur la totalité du système informatique de l’entreprise. Il se compose en effet de modules dédiés à plusieurs fonctions : clients, achats, stocks, production, qualité, contrôle de gestion, comptabilité etc.

Il s’agit vraiment d’une brique unique qui vient au-dessus d’autres logiciels dont l’utilité est différente. Ainsi, l’échange de données est facilité.

À titre d’exemple, l’ERP permet de remonter à la comptabilité les stocks de marchandises présents en entrepôt et pilotés par le WMS. Au logiciel marketing (CRM), il va communiquer les appels reçus par le service client, pour permettre les croisements de données. Au logiciel de gestion des achats et des approvisionnements, le PGI va communiquer les taux de rotation en magasin, pour éviter les ruptures.

Dernier exemple : si le service commercial enregistre un bon de commande, le stock en entrepôt est actualisé en temps réel, un ordre d’approvisionnement est généré et l’écriture comptable s’inscrit automatiquement.

On le voit, les applications du PGI sont stratégiques ou tactiques. C’est un outil d’aide à la décision et au management.

ERP et taille d’entreprise

Par ses fonctions transversales, on pense souvent que le logiciel ERP n’est fait que pour les grands groupes, les multinationales qui brassent un grand nombre de données. C’est vrai pour les mastodontes du marché, dont le prix n’est pas forcément à la portée d’une PME. En effet, SAP, Oracle et les autres géants se sont plutôt spécialisés sur les grandes entreprises.

Une société de traduction belge, JL Assistance, qui n’a pourtant que trois salariés, a vu des gains de productivité énormes après la mise en place du module CRM. La gestion des devis et des factures avec les traducteurs indépendants est désormais automatique.

Alix, logiciel ERP créé par des chefs d’entreprise, s’oriente également plutôt vers les PME et PMI. Les patrons de l’éditeur se sont servis de leur expérience pour créer une solution simple et intuitive, à l’opposé de SAP qui nécessite de longues heures de formation et de développement.

Alix recouvre toutes les fonctions de l’entreprise :

  • Gestion des achats
  • Gestion des ventes
  • Gestion de la production
  • Gestion des stocks
  • Gestion du suivi qualité
  • Gestion du personnel
  • Gestion des interventions de maintenance
  • Gestion de la comptabilité et autres données stratégiques

Choisir un éditeur moins connu apporte des avantages en termes de mise à jour, qui est plus flexible et évolutive. Les géants du marché sont souvent rigides et chaque nouvelle évolution demande de longs mois de développement.

Pour faire face à la croissance, les PME et les startups ont aussi plutôt intérêt à choisir un logiciel ERP en mode SaaS plutôt qu’une solution installée sur les serveurs de l’entreprise (en savoir plus ici). Ainsi, les données sont accessibles n’importe où, via tablette ou smartphone, et surtout la mise à jour du logiciel se fait en temps réel.

Articles similaires