Découvrez tout sur le trouble de la personnalité schizoïde

Le trouble de la personnalité schizoïde ou Schizoid Personnality Disorder (SPD) est une condition omniprésente et chronique, caractérisée par l’isolement social et une manière très dysfonctionnelle d’interagir avec les autres.

Les personnes touchées par cette condition présentent de la difficulté à établir des relations sociales et, surtout, une absence de désir de les établir. Ce sont généralement des personnes méfiantes et solitaires et leur vie est structurée selon une façon rigide de penser et d’agir, qui limite les interactions avec les autres. Cela est déclenché par le détachement et la froideur émotionnelle. Ils sont extrêmement réservés et indifférents tant à l’approbation et à la critique des autres qu’à leurs sentiments.

Comment se manifeste t-il ?

La manifestation la plus frappante est le détachement émotionnel, qui donne de la force à une profonde difficulté à exprimer des sentiments à la fois positifs et négatifs envers les autres. La personne apparaît comme perdue et sans intérêts ni objectifs, et ne trouve aucun plaisir à participer à des activités. En résumé, pour “participer à la vie”. 

Les personnes souffrant de troubles de la personnalité schizoïde se sentent distantes des autres et n’ont aucun intérêt à avoir un lien profond avec des personnes réelles. Elles ne sont pas intéressées par les relations sociales et familiales.

Même la colère est réprimée, ce qui provoque des problèmes d’anxiété et conduit à la fermeture et à l’isolement. C’est pourquoi ce genre de personne est souvent décrite comme froide, indifférente, renfermée et distante.

Une caractéristique frappante est l’inadéquation de la réaction aux événements importants de la vie, à laquelle la personne réagit avec passivité et apathie émotionnelle. De même, une personne touchée par cette condition montre une indifférence totale aux compliments comme aux rejets et aux critiques.

De même que les compétences sociales sont compromises, ainsi que l’incapacité à créer des liens dans les relations, la personne ne montre aucun intérêt pour les normes et attentes de la société.

Sur le lieu de travail, ces personnes effectuent souvent des tâches qui ne nécessitent pas d’implication relationnelle et sont donc isolées socialement. Préférant s’organiser de manière à éviter tout contact avec les autres et présentant un grand intérêt pour la fantaisie et à l’introspection.

Une personne peut montrer des signes du trouble de la personnalité schizoïde dès l’enfance. Ses symptômes peuvent avoir des impacts dans de nombreux domaines de la vie dont la vie familiale, l’école et le travail. Une personne atteinte par ce trouble a peu d’amis, s’intéresse rarement aux romances et souvent, ne se marie pas.

Comment savoir si l’on souffre du trouble de la personnalité schizoïde ?

Si vous présentez les symptômes suivants, commencez par consulter un médecin:

  • Vous avez l’impression d’observer la vie et de ne pas participer à ce qui se passe autour de vous

  • Tout vous semble vide et insignifiant, comme si c’était sans importance

  • Vous pouvez également avoir des intérêts bien définis comme les mathématiques et l’informatique

  • Vous limitez votre vie et la finalisez à la recherche d’un style de vie plat et retiré

  • Vous plus d’efforts dans la performance que dans la relation

  • Vous ne participer pas à la vie autour de vous

  • Vous choisissez et préférez des emplois solitaires, où le contact avec les autres est minimisé

  • Vous vous sentez indifférents et non impliqués

Le médecin va évaluer vos symptômes et vérifier si vous n’avez pas d’autres conditions qui contribueraient à ces symptômes. Dans la plupart des cas, vous serez envoyé chez un professionnel de la santé mentale, car c’est généralement ce dernier qui diagnostique le trouble de la personnalité schizoïde, un médecin généraliste n’étant pas formé pour cela.

Les personnes atteintes de ce trouble cherchent rarement de l’aide pour elles-même. Ce n’est que lorsque la maladie touche et nuit à de nombreux domaines de la vie d’une personne que le traitement est recherché.

Trouble de la personnalité schizoïde

Le traitement de ce type de trouble est très difficile, précisément parce que les personnes qui en souffrent, en raison de leurs difficultés relationnelles, ont rarement besoin d’aide.

Cependant, le traitement de choix est la psychothérapie individuelle à long terme, qui est essentielle pour gérer le conflit inconscient entre certaines parties profondes du soi. Ainsi, l’amélioration de la qualité de vie.

La psychothérapie, est considérée comme très importante, même pour apprendre à identifier les émotions, les siennes et celles des autres. En plus d’améliorer les compétences sociales et la gestion de l’anxiété. Malheureusement, les symptômes même de ce trouble rendent difficile tout contact avec un psychothérapeute.

La dépression et l’anxiété causées par ce trouble peuvent être traitées avec des médicaments, en parallèle avec des thérapies de groupe et  une thérapie cognitive. Cette dernière est spécialement intéressante car elle permet au patient d’identifier les problèmes de comportement et d’apprendre de nouvelles capacités de communication. La thérapie de groupe est quant à elle moins intimidante qu’une thérapie en tête à tête.

Même si les personnes souffrant de trouble de la personnalité schizoïde préfèrent généralement la solitude, elles peuvent également en souffrir. Elles sont encouragées à rejoindre des groupes partageant les mêmes intérêts qu’elles pour faciliter le contact avec les autres, car établir un lien dans un contexte précis comme la même passion pour les films ou l’informatique est plus facile qu’en partageant des expériences plus personnelles.

Leurs proches doivent les soutenir en étant patients, en ne les jugeant pas et en trouvant des activités qui requièrent peu d’investissement émotionnel, et qu’ils pourraient faire ensemble au lieu de les encourager à sortir et à participer à des activités qui les mettent mal à l’aise.