Publié le : 03 décembre 20205 mins de lecture

L’acquisition de données ou DAQ consiste généralement à mesurer un phénomène physique ou électrique comme la vibration, la température, la pression, le courant, la tension, etc. Elle le convertit ensuite en un signal numérique. Les mesures sont manuellement réalisables avec l’observation humaine continue. Cependant, les effectifs bas et le manque du temps dans des plannings de R&D provoquent le manque de recul et l’augmentation du nombre d’erreurs. Découvrez comment faire de l’acquisition de données.

Les éléments du système de l’acquisition de données

Pour mesurer le phénomène physique, le capteur, qui est aussi appelé transducteur, est nécessaire. En effet, il a pour rôle de convertir un phénomène physique en signal électrique qui peut être mesuré. Parmi les capteurs les plus utilisés, on retrouve l’accéléromètre, l’électrode de mesure du pH, la jaune de contrainte, le transducteur piézo-électrique, l’encodeur optique, le potentiomètre, le microphone, la sonde RTD, la thermistance, le thermocouple et le capteur optique. La sortie électrique est aussi différente selon le type de capteur. Il peut être un attribut électrique différent, une résistance, un courant, une tension. D’ailleurs, le matériel DAQ est une véritable interface entre les différents signaux du monde extérieur et l’ordinateur. Il a pour fonction principale la numérisation de signaux analogiques entrants pour qu’un ordinateur soit capable d’interpréter ces derniers. Les trois éléments majeurs du matériel de l’acquisition de données sont le bus de l’ordinateur, le convertisseur analogique-numérique et le circuit du conditionnement de signal. Le matériel DAQ peut également se connecter à l’ordinateur par le biais d’un emplacement ou d’un port. Le bus d’ordinateur est l’interface de communication entre le matériel DAQ et l’ordinateur afin de permettre le transfert de différentes données et instructions mesurées. Dans le système de l’acquisition de données, l’ordinateur pourvu du logiciel programmable contrôle le fonctionnement du matériel d’acquisition et se charge du stockage de données de mesure, de la visualisation et du traitement. Différents types d’ordinateurs peuvent également être utilisés en fonction des applications à savoir l’ordinateur industriel, l’ordinateur portable et l’ordinateur de bureau. Le système d’acquisition de données comporte concrètement différentes composantes logicielles comme un logiciel d’application et un driver. Pour plus d’informations, cliquez sur integral-system.fr

Les différents systèmes d’acquisition des données

L’utilisation des systèmes d’acquisition de données en série se révèle idéale lorsque la réalisation de mesures doit être faite à un lieu distant de l’ordinateur. Parmi les différents standards de communication, le RS232 reste le plus fréquent. Il supporte en effet, les distances de la transmission uniquement jusqu’à 50 pi ou 15,25 m. Concernant le RS485, il prend en charge des plus grandes distances de la transmission. Ces dernières peuvent aller jusqu’à 5000 pi ou 1524 m. D’ailleurs, les systèmes d’acquisition sans fil sont dotés d’un ou de nombreux émetteurs sans fil capables d’envoyer des données jusqu’au récepteur sans fil connecté à un ordinateur. Les transmetteurs sans fil peuvent concrètement être disponibles pour les émetteurs 4-20 Ma, les transducteurs de tension, les capteurs avec sortie de l’impulsion, les thermocouples, les sondes RTD, la température ambiante et l’humidité relative. Le bus universel en série correspond au nouveau standard afin de connecter un PC à différents périphériques tels que les moniteurs, les modems, les imprimantes, etc. Parmi les avantages d’USB, il y a une possibilité d’alimenter en énergie et d’un périphérique pour profiter de la bande passante supérieure. Les cartes DAQ sont directement branchées dans un bus de l’ordinateur. Les atouts majeurs de ces cartes sont la vitesse et le coût comme le surcharge d’emballage et de puissance fournie par l’ordinateur. Les fonctionnalités de cartes diffèrent en fonction du nombre d’entrée, de sorties, du type, et de la vitesse.

Les enjeux d’acquisition de données dans un secteur automobile

Dans un secteur automobile, des exigences en termes de dynamique et de rendement pour les variateurs électriques et les moteurs imposent une mesure précise qui est adaptée à des tensions et courants dynamiques quasiment en temps réel. Dans ce cas, il est devenu crucial de simplifier un processus d’acquisition de données afin de le rendre polyvalent, fiable et plus précis, permettant ainsi d’économiser de l’argent et du temps. De plus, pendant le développement des véhicules électriques complets, des variateurs électriques, des moteurs ou des composants électriques, il est nécessaire de pouvoir stocker toutes les données pour analyser les paramètres de puissance.