Publié le : 31 janvier 20226 mins de lecture

Toute construction, que ce soit pour une habitation ou pour un usage professionnel, est dotée de différentes structures, dont les menuiseries intérieures. Le travail de la menuiserie intérieure est basé sur la conception des meubles de cuisine et de salle de bain, sur la fabrication et l’installation des portes, ainsi que sur la pose de dressing, de bibliothèque et de cloison. Ces éléments ne doivent nullement se choisir au hasard pour pouvoir optimiser leur utilisation. Plusieurs critères doivent être considérés pour que les dispositifs sélectionnés et mis en place conviennent bien à la maison et aux personnes qui vont l’occuper.

1. Le style de l’intérieur

Un large choix de produits pour la menuiserie intérieure existe et est proposé par les artisans qui évoluent dans ce domaine. Ces structures contribuent au design de la pièce et ne doivent jamais être négligées. Les matériaux avec lesquels elles sont fabriquées et leur style doit s’assortir au design de l’intérieur ou, au mieux, doivent rehausser la valeur du décor. Le bois, cette matière noble et universelle, s’adapte à tous les intérieurs et peut être adopté dans les différentes pièces de la maison. Son coût supérieur constitue parfois le facteur de blocage qui limite son utilisation. Les menuiseries en aluminium représentent une bonne alternative. La diversité du choix des couleurs et des styles attire souvent les usagers. Elles se démarquent également par leur grande résistance.

Les menuiseries en PVC trouvent bien leur place à l’intérieur. Cette matière ne rouille pas et procure un aspect élégant à l’ensemble. Son allure ne se limite pas à ce côté chic puisque les différents produits de menuiserie intérieure en PVC donnent un air plus moderne aux pièces. Particulièrement pour les portes, elles servent généralement à délimiter les espaces à l’intérieur et à leur donner du style, mais pas seulement comme elles ont aussi des caractères techniques indispensables pour des fonctions plus importantes la sécurité. À cet effet, d’autres critères sont aussi à considérer.

À consulter aussi : Pourquoi opter pour la menuiserie aluminium extérieure ?

2. Le type d’ouverture et l’espace disponible

Le choix d’une porte d’intérieur se base aussi sur le type d’ouverture qui doit être adapté à chaque pièce. Le système le plus pratique représente l’idéal. L’espace disponible pour l’ouverture des panneaux est aussi à prendre en compte. Dans la mesure du possible, les placards, les alcôves et les rangements sont à équiper d’une porte pliante ou en accordéon. Les grandes salles au design contemporain sont mises en valeur avec une porte à pivot. Ce système au style futuriste et sophistiqué confirme le design moderne de l’intérieur. La porte à galandage convient surtout à une nouvelle construction compte tenu de l’importance des travaux à réaliser. Ce système est similaire au panneau qui coulisse, mais sa différence réside dans le fait que la structure se glisse à l’intérieur du mur.

La porte coulissante se glisse le long du mur lorsqu’elle s’ouvre. Elle est équipée d’un rail posé sur le plafond ou sur le sol pour faciliter son mouvement. Ce genre de dispositif permet de gagner de la place et convient essentiellement aux pièces restreintes. La porte battante est le modèle classique adopté par un grand nombre d’utilisateurs. Le vantail s’ouvre vers l’intérieur ou vers l’extérieur en s’écartant. Ce système solide est surtout indiqué pour pièces ayant une surface importante. Dans tous les cas, les types de menuiserie intérieure installés dans une maison peuvent être différents d’une pièce à une autre selon la configuration de chaque espace. La praticité et le confort des occupants sont les raisons qui motivent le choix du type.

À explorer aussi : Installation de porte de garage sectionnelle : trouver un spécialiste à Belfort

3. L’isolation

L’isolation recherchée entre aussi en ligne de compte lors du choix de la porte d’intérieur. A priori, les occupants doivent savoir que l’étanchéité des structures joue un rôle important, étant donné que les parties par lesquelles l’air s’infiltre laissent également passer le bruit et la chaleur. Le mieux est de privilégier les portes pleines dotées d’un encadrement et des jointures performants. La capacité d’isolation de chaque matière est différente.

  • L’acier et l’aluminium sont efficaces pour contenir le bruit ;
  • Le bois est parfait pour isoler thermiquement une pièce ;
  • Le PVC a la potentialité d’assurer les deux propriétés et conserve la chaleur et le bruit.

4. La luminosité

Le besoin de luminosité n’est pas le même pour les différents types de pièces, les portes se choisissent en fonction de l’éclairage désiré. Les salles attenantes dont l’usage se complète s’équipent mieux avec des dispositifs vitrés. Les couloirs et les allées à l’intérieur qui mènent directement à la cave ou au garage doivent se fermer avec une porte isothermique afin de pallier toute déperdition de chaleur. Les structures opaques conviennent aux salles de bains, aux toilettes et aux chambres. Le conseil d’un artisan qualifié qui maîtrise ce domaine peut également aider.