Livre Supercapitalisme de Robert Reich

Pour changer je souhaite te faire partager la lecture d’un livre j’ai trouvé extrêmement instructif et intéressant. Il s’adresse à tous ceux qui veulent comprendre le fonctionnement du capitalisme, ses tenants et aboutissants.

Il aborde également toutes les conséquences du capitalisme sur notre société en tant que citoyen. Puis il propose des solutions adaptées afin que le capitalisme et la démocratie puisse cohabiter sans que l’une empiète sur l’autre.

supercapitalisme_front-184x300

Page de garde livre “Supercapitalisme” de Robert Reich

supercapitalisme_back-184x300

Dernière page livre “Supercapitalisme” de Robert Reich

Présentation de l’éditeur

Et si le capitalisme d’aujourd’hui signait l’arrêt de mort à petit feu de la démocratie ?

Le capitalisme du milieu du XXème siècle s’est transformé en “capitalisme global”, qui a lui-même évolué en “supercapitalisme”. Mais alors que ce supercapitalisme permet d’agrandir encore le gâteau économique, la démocratie, elle, celle qui se soucie de l’ensemble des citoyens est de moins en moins effective sous son influence.

Cet ouvrage explique clairement comment les écarts grandissants (et démontrés) de richesse entre les individus, le poids de l’insécurité du travail, l’accélération du réchauffement climatique sont les conséquences logiques du supercapitalisme. Il démontre comment les entreprises sont de plus en plus tenues, pour conserver leurs positions concurrentielles, d’exercer très fortement leur influence sur les décisions politiques par la voie du lobbying. Comment le citoyen de base est désormais écartelé entre ses exigences et ses valeurs de citoyen, et ses impératifs de consommateur et d’investisseur – abandonnant souvent les premières au profit des seconds.

Comment les outils traditionnellement utilisés par les démocraties pour réguler les problèmes de société (redistribution, services publics efficaces…) sont en déroute.

Offrant une série de recommandations pour que les citoyens puissent de nouveau pleinement participer au processus démocratique, Reich met en avant la responsabilité de l’individu et réclame la fin du mythe de l’entreprise “citoyenne et socialement responsable “, en soutenant que les deux sphères du business et de la politique doivent rester distinctes.

Une analyse limpide et dérangeante qui en appelle à la responsabilité de tous.

Biographie de l’auteur

Robert Reich est professeur de politique publique à l’université de Californie à Berkeley, et ancien secrétaire d’État à l’emploi sous la présidence de Bill Clinton. Il écrit dans le New York Times, le Washington Post, le Wall StreetJournal et Atlantic Monthly, et participe régulièrement aux débats nationaux télévisés. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, notamment du best-seller « L’Économie mondialisée ».

Sommaire

  1. Introduction : Le paradoxe.
  2. Chapitre 1 : L’âge pas tout à fait d’or.
  3. Chapitre 2 : Le supercapitalisme en gestation.
  4. Chapitre 3 : Le grand écart.
  5. Chapitre 4 : La démocratie malade.
  6. Chapitre 5 : La politique détournée de sa vocation.
  7. Chapitre 6 : Guide du supercapitalisme à l’usage du citoyen.

Mon opinion

Ce livre se lit d’une seule traite tellement que son contenu est instructif. Il présente une analyse globale des causes et des conséquences du capitalisme sur l’économie mondiale ainsi que sur les citoyens. Tout au long du livre, l’auteur Robert Reich s’appuie sur des faits et des études. Ensuite il propose des solutions permettant une cohabitation de la démocratie et du « supercapitalisme ».

Je conseille la lecture de ce livre à tous les citoyens souhaitant comprendre le fonctionnement du capitalisme au sein des entreprises et leurs influences sur l’économie et les citoyens. Ainsi qu’à tous ceux qui veulent comprendre comment fonctionne l’économie des entreprises (globalement), pourquoi nous nous retrouvons face à des problèmes grandissant et quelles sont les solutions possibles pour y remédier.

J’attends avec impatience vos retours après la lecture de ce livre.

Compléments de l’article

Articles similaires