L’euphorie des opérateurs téléphoniques

Les ventes de téléphones portables ont, vous le savez comme moi, inonder les marchés en peu de temps.
Pour pouvoir vendre en permanence, les têtes pensantes commerciales appliquent la loi connue de beaucoup de monde : « l’offre arrive à agir en fonction de la demande du client »

Et oui, le but d’une bonne entreprise est de renouveler un besoin client dont on n’a pas forcément besoin. Ces personnes adoptes toutes de la pyramide de Maslow. En effet a-t-on réellement besoin d’un téléphone portable qui fasse appareil photo ? Ou même encore Internet ou même vidéo ?

Réponse : Non pas pour sa fonction première : « téléphoner ».

Mais il se trouve qu’un portable haute génération coûte pas bien plus cher qu’un portable rustique qui remplit juste la fonction première « téléphoner ». Donc que fait le client qui veut acheter un forfait ?

« Il achète pour une valeur dérisoire, moins de 20 euros voire même moins de 10 euros, un portable de dernière génération »

On ne réfléchit pas nous client mais une hypothèse très simple : la densité de composants augmente sur une surface de portable qui elle diminue (c’est beau la technologie). Mais le matériel perd au fur et à mesure sa fonction première « téléphoner ».
En effet, il se comporte malgré le progrès plus fragilement qu’un portable n’ayant pas appareil photo ou caméra d’intégrés.

Cet article je l’écris car j’ai eu la malchance de tomber sur un portable défectueux comme bien d’autres clients d’ailleurs. C’est donc pour ça que j’appelle le client « à ne passer se laisser faire » lors de l’achat d’un appareil tel qu’un téléphone portable par exemple.

Quand on achète il y a un contrat de vente avec l’opérateur téléphonique (les trois principaux en France sont comme vous le savez SFR BOUYGUES TÉLÉCOM et ORANGE qui se valent tous). Je ne citerai pas l’opérateur avec lequel j’ai eu un souci, car je pense qu’ils sont tous capables d’en faire autant.

Le client dispose du temps qu’il veut pour lire le contrat, mais on est tous pareil quand on a envie de quelque chose : « On signe et on réfléchit après coup lorsque l’appareil est en panne »

C’est à ce moment-là que l’on sort le bon de garantie de l’appareil et qu’on découvre qu’il peut passer « sous garantie SAUF indications citées ci-dessous » :

« La condition de garantie ne s’applique pas aux éléments extérieurs aux portables tels que les batteries et les écrans de téléphones (autrement dit les éléments les plus fragiles)….. ne s’applique pas si le portable a subi un choc qu’il soit mécanique (je le conçois entièrement) thermique….. Autrement dit, la garantie ne s’applique pas vraiment facilement avec une condition de vente comme celle-ci. »

Question : Qu’est ce que font les vendeurs quand il vous voient arriver avec un portable défectueux ?

Réponse : Il vous annonce qu’il faut envoyer le portable en réparation avec un code dont on ne sait même pas à quoi il correspond. Il vont tous faire pour qu’il ne passe pas en garantie. Comme çà le cercle vicieux des nouvelles générations de portables va continuer.

Explications : En effet, on est tout de suite écœuré quand on reçoit le devis. Un prix de réparation exorbitant qui est plus cher que si on achetait un portable neuf. C’est quand même impressionnant !!! non.

Vous verrez en copie l’exemple d’un devis que j’avais fait faire chez mon opérateur téléphonique avec un téléphone de marque Sagem MyX6.

Et quand je décide de refuser le devis les « charmantes vendeuses » payées au nombre d’appareils vendus me proposent un portable très récent pour pas cher du tout (moins de 10 euros encore).

Cette offre est faite par l’opérateur car ça fait un an que j’ai un abonnement chez eux. Le client croirais presque qu’il récompensé par l’opérateur par un acte de sympathie.

Mais ce qu’on oublie de dire c’est que « ces charmantes vendeuses ou charmants vendeurs » dans la plupart des cas ne disent pas que cette offre est « SOUS CONDITION DE LA PETITE ÉTOILE QUI SE TROUVE ENCORE UNE FOIS DANS LE CONTRAT DE VENTE ».

Sous réserve de prolonger un abonnement d’une durée minimale de 2 ans pour certains …..
Je trouve cette vente un vice qui pousse le client à ne plus réfléchir du tout quand il achète un nouveau matériel.
C’est grave mais beaucoup de gens se font avoir et se font intimider par la suite.

N’hésitez pas à utiliser vos droits. Pour cela consultez les contrats de ventes et conditions générales de ventes. Et dans les cas de litiges, des associations de consommateurs vous renseigneront des droits de client et des droits de refuser une marchandise qui ne convient pas.

En utilisant nos droits peut être que les industriels ne viseraient plus la production intensive comme premier critère mais il s’orienterait surement vers une vraie qualité.

J’ai écris cet article car je me suis fais avoir comme tout le monde mais je tiens à diffuser mon mécontentement tout particulièrement en vis-à-vis de Bouygues et ça aurait surement été pareil avec les autres opérateurs téléphoniques.

J’espère que les gens qui liront cet article en prendront conscience pour « ne pas se laisser faire par ces ventes forcées » . Même si un produit est joli esthétique….celui qu’on aime…

Renseignez-vous avant de signer bêtement parce qu’après c’est trop tard.

Articles similaires