Le mal-vivre des jeunes adultes

Pas moins de 56% des jeunes de 18 à 29 ans (soit environ 5 millions) ne vivent plus chez leurs parents. Et 17% de ces jeunes adultes sont pauvres, contre 13% pour l’ensemble de la population.

Les chômeurs et les inactifs qui ne sont pas étudiants cumulent toutes les difficultés : revenus insuffisants, donc logements insalubres, retards de paiement, donc excès d’emprunts.

Un vrai cercle vicieux.

Source : INSEE Première N°1156 Juillet 2007

Et vous, trouvez vous cela normal dans un pays du G8 (les 8 pays les plus riches du monde dont la France fait partie) ?

Articles similaires