Comment bien choisir sa téléassistance ?

Quand on parle de solution de maintien à domicile, on ne peut pas ignorer la téléassistance. Elle est tout ce qu’il y a de pratique pour les personnes dépendantes ou âgées. Donc, si le sujet concerné a des soucis de santé ou en cas de chute, il peut vitre contacter les secours. Le dispositif utilisé comme un bracelet ou médaillon est en relation avec un centre d’appel. Un opérateur de ce dernier aura pour mission de lancer les mesures nécessaires. On note cependant qu’on ne peut pas se permettre d’opter pour n’importe quel service de téléassistance. Il est préconisé de faire le bon choix afin de profiter au maximum de tous les avantages rattachés à ce type de prestation.

Opter pour la téléassistance

Il n’y a rien de plus rassurant qu’un service à la personne disponible à tout moment comme la téléassistance. Cela signifie que l’assistance aux personnes dépendantes ou âgées est fournie en permanence. Le service ne se limite pas non plus à un simple déclenchement d’alerte, il y a également l’écoute psychologique. Ce qui aide une personne âgée à faire face à la solitude et gérer les difficultés relatives à son âge. Selon la technologie utilisée, on peut établir le choix entre trois modes de téléassistance :

– Téléassistance à domicile : le dispositif à porter un boîtier émetteur à mettre au poignet ou au cou

– Téléassistance active : on met en place des capteurs de mouvement à l’intérieur du domicile de la personne dépendante ou âgée

– Téléassistance mobile : le sujet concerné a la possibilité de sortir car le dispositif de téléassistance est doté de la géolocalisation.

Ce sont des prestations de base, mais elles peuvent être associées à d’autres services. Il y a par exemple l’aide à la prise de médicaments. Sinon, pour les personnes âgées qui n’ont plus la faculté de s’occuper des diverses tâches au quotidien, il y a aussi l’aide à domicile à l’appui. Il y a ce qu’on appelle téléassistance médicalisée qui est reliée à l’une des technologies de base. Elle est utile pour les personnes qui ont besoin d’un service d’écoute psychologique. La souscription d’un contrat de téléassistance mérite, de ce fait une grande réflexion pour ne pas se tromper d’offre, rendez-vous sur ce site pour plus d’informations.

Bien choisir le service de téléassistance

Puisque tous les services à la personne ne se valent pas, on doit faire attention lorsqu’on choisit une formule de téléassistance. On doit se renseigner sur les divers critères à prendre en compte avant de faire un choix :
– Le matériel : puisque la personne âgée ou dépendante doit porter en permanence un dispositif de téléassistance, il faut au moins que celui-ci soit ergonomique. On doit tenir compte du fait qu’elle n’aura pas toujours la capacité de faire certains mouvements.  Ensuite, on s’assure qu’il est à la fois léger et facile à déclencher. Il faut en même temps que le matériel soit étanche pour pouvoir le mettre même sous la douche. Enfin, un dernier détail et non le moindre, l’esthétique. Les personnes âgées ont aussi leur propre goût en matière de style. On veille donc à ce que le médaillon ne soit pas trop voyant , par exemple.

– Les clause du contrat : il est conseillé d’analyser divers contrats avant d’en signer.

– Le fonctionnement du matériel : c’est un critère essentiel surtout en cas de panne. Est-ce que le prestataire envoie vraiment un intervenant sur place si jamais on a un problème avec le matériel ?

– Le tarif : il est plus sage de choisir uniquement un service qui soit dans sa capacité budgétaire.

Veiller sur la sécurité des personnes âgées ou dépendantes

Il n’y a pas que les critères de choix qu’on doit tenir en compte. Des points supplémentaires s’ajoutent à cela pour bien choisir sa téléassistance :

– Vérification du bon déclenchement de l’alerte dans le cadre d’une téléassistance classique

– Vérification de la qualité de l’installation. Un prestataire qui fournit une formation pour l’utilisation est à préférer

– Il est impératif de vérifier la durée du contrat ainsi que la durée d’usage du matériel

– Se renseigner concernant les tests de fonctionnement. Est-ce que le prestataire envoie un responsable pour les faire ou doit-on payer des frais supplémentaires ?

– S’informer auprès de sa mutuelle ou sa caisse de retraite pour la prise en charge d’une partie des frais de téléassistance.