Casque audio haut de gamme : choisir le modèle bluetooth adéquat

Les casques Bluetooth sont des accessoires de plus en plus populaires avec l’explosion de la musique dématérialisée et le développement de smartphones de plus en plus performants. Ces casques dits nomades sont devenus iconiques pour la génération d’aujourd’hui. Avec, il en existe une grande variété. Avec tout un éventail de modèles inondant le marché, il faut alors savoir reconnaître un bon casque Bluetooth, celui qui correspond à vos besoins et vos envies. Des critères sont à retenir avant de se lancer dans un achat pour un casque Bluetooth de qualité.

Les casques à arceau de tête, les plus traditionnels

Arborant la forme la plus traditionnelle des casques, ils sont également appelés « casques serre-tête ». Il en existe deux types : écouteurs avec coussinets entourant les oreilles (circum-aural) et sans coussinets, les écouteurs sont donc juste posés sur les oreilles (supra-aural). Le premier type est évidemment plus confortable bien que plus encombrant. Il garantit, par sa propre forme, une meilleure isolation phonique, surtout si le modèle est dit « fermé », à l’image d’un casque DJ. Des modèles pliables facilitent le rangement de ces casques parfois imposants. Tel est le cas du modèle Marshall Monitor Bluetooth qu’on peut se procurer sur www.sonovente.com.
Les casques ouverts ou semi-ouverts se présentent avec une grille d’aération sur la partie extérieure des oreillettes. Dans ce type de configuration, le son est certes de meilleure qualité mais les bruits extérieurs ne sont point réduits et les sons émis dans le casque sont également entendus par les voisins. Pour l’arceau de tête, il faut bien sûr le préférer souple et robuste pour un meilleur maintien.

Les casques en isolation phonique pour une meilleure expérience sonore

Les casques haut de gamme sont dotés de technologie particulière pour vous donner une meilleure expérience sonore. Il en est ainsi de l’isolation phonique par laquelle vous pouvez profiter de votre musique dans votre bulle sans gêner les autres. Cela empêche l’habituel réflexe de monter le son pour masquer les bruits externes. Les modèles de casques Bluetooth fermés sont dotés de barrières physiques comme un rembourrage de coussinets ou d’embouts ajustables. On parle alors d’isolation phonique passive. L’isolation phonique active quant à elle utilise une technologie supplémentaire. Des microphones placés à l’intérieur et à l’extérieur du casque permettent de mesurer les bruits indésirables. Un son d’une fréquence annulant ces bruits (bruit contraire) sont ensuite générés par le casque.
Certains modèles de casques sont livrés avec une application smartphone pour contrôler l’annulation du bruit. En choisissant le profil de l’environnement où vous vous trouvez, vous pouvez sélectionner les bruits à annuler ou non. Certains profils sont ainsi capables d’identifier les annonces dans les aéroports ou les gares. Toutefois, il faut veiller à choisir des modèles à isolation phonique efficace. Certains casques, au lieu d’annuler les bruits parasites, produisent un bourdonnement perturbant.

La performance sonore et l’autonomie

Le son émis par le casque est un critère à ne pas manquer en choisissant son casque nomade. Le système de transmission des ondes par Bluetooth risque en effet d’avoir des impacts sur la qualité sonore. Voilà pourquoi il faut choisir les casques à moindre taux de distorsion harmonique.
Pour un bon casque Bluetooth, le critère de choix ne s’arrête pas à la qualité sonore. Puisque casque nomade rime avec liberté, son autonomie est déterminante. Plus le matériel est doté d’options, plus il est énergivore. Mais en moyenne un bon casque offre 15 à 20 heures d’autonomie, cela dépend de l’utilisation que vous prévoyez pour lui.

Le design et la robustesse

Le design entre aussi en ligne de compte puisque le casque nomade est après tout une accessoire tendance. Les différentes marques ne manquent pas d’ingéniosité pour créer un modèle stylé mais ergonomique, se déclinant dans tous les genres et les couleurs possibles, à la grande satisfaction d’un public varié et multigénérationnel.
À côté du design, la solidité de la construction compte également. Voilà pourquoi il ne faut pas hésiter à tester la robustesse de l’arceau et à vérifier la résistance et le confort des coussinets. Le casque doit également être adapté à tout gabarit crânien pour un maximum de confort.
Avant d’acheter un casque, il faut prendre le temps d’effectuer des tests d’écoute. Les basses bien profondes sont certes attirantes, mais à la longue on peut s’en lasser. Les casques au rendu sonore plus équilibré s’adaptent à tous les sons quel que soit leur type, tout en reconnaissant qu’un casque peut être plus adapté à un type de son qu’à un autre. Tout dépend en réalité de votre besoin et de l’environnement dans lequel vous utiliser votre casque.