Publié le : 22 juin 20214 mins de lecture

L’éclairage de sécurité demeure obligatoire pour tout établissement qui accueille du public. Que ce soit des habitations collectives ou des lieux recevant des travailleurs, leur présence reste indispensable. Ils ont pour but de garantir la sécurité des occupants.

L’éclairage de sécurité, qu’est-ce ?

Les blocs d’éclairage de sécurité sont des luminaires de substitution à l’éclairage principal. Ils servent principalement à indiquer les sorties en cas de coupure générale. Des réglementations régissent ces installations pour des raisons de sécurité. Il existe trois grandes catégories d’éclairage dans les bâtiments. La première est l’éclairage principal. Il permet d’éclairer le bâtiment dans son usage normal. L’éclairage normal est alimenté par le réseau électrique de l’établissement. La seconde catégorie est l’éclairage de remplacement. La source de remplacement s’assure de son alimentation, suite à la vérification d’extincteurs. Il remplace l’éclairage normal en cas de défaillance du réseau. L’éclairage de sécurité quant à lui sert à diriger le public en toute sécurité et facilité pendant une évacuation.

À consulter aussi : Le plan d'évacuation incendie : que comporte-t-il et comment l'élaborer ?

Les fonctions de l’éclairage de sécurité

L’éclairage de sécurité sert avant tout à l’évacuation des occupants du bâtiment. Il garantit une évacuation rapide, efficace et sécurisée vers la sortie. Les blocs d’éclairage de sécurité servent également d’éclairage d’ambiance ou antipanique. Ils doivent se trouver dans tout local accueillant plusieurs personnes, que ce soit en rez-de-chaussée ou à l’étage, et même dans le sous-sol. L’éclairage de sécurité doit garantir une bonne visibilité pour éviter les risques de panique. Les blocs autonomes portables d’intervention sont également indispensables pour procéder à des manœuvres de sécurité dans le local de service électrique ou pour une vérification d’extincteurs.

Les règles d’implantation des éclairages de sécurité

Les blocs d’éclairage de sécurité doivent respecter les exigences réglementaires. L’éclairage d’évacuations doit être implanté tous les 15 m dans les cheminements, à chaque sortie et issue de secours, obstacles, les changements de direction, mais aussi pour les indications de balisage. Ce dispositif concerne tous les établissements recevant du public d’un effectif supérieur à 50 personnes ou d’une superficie de 300 m2 en étage ou rez-de-chaussée et 100 m2 en sous-sol. Pour les établissements recevant des travailleurs, les luminaires d’évacuation sont obligatoires dans tous cheminements et locaux. Cette règle, à côté de l’arrêté du 14 décembre 2011, ne s’applique pas à un local pouvant recevoir moins de 20 personnes dont la distance vers l’issue n’excédant pas 30 m.

L’éclairage d’ambiance quant à lui doit être présent entre deux blocs autonomes d’éclairage de sécurité. Il ne doit pas dépasser quatre fois la hauteur de pose. Un local doit être éclairé d’au moins deux blocs d’éclairage de sécurité et de lumière de source centralisée. La règlementation stipule que la durée de fonctionnement des éclairages de sécurité doit être supérieure à 1 h. Pour garantir cette autonomie, les blocs doivent être admis à la marque NF AEAS.