Les différents types de toit végétal

toit végétal

Il existe différents termes pour désigner la création d’un jardin sur le toit. La toiture végétalisée compte parmi les plus utilisées. Il s’agit d’un moyen écologique et esthétique permettant de ré-exploiter les eaux de pluie et d’avoir à la fois un toit respectueux de l’environnement. Il intéresse également pour l’aspect naturel qu’il offre à l’habitat. Les plantes de toutes les couleurs qui embellissent le logement en font l’aménagement idéal pour les amoureux de la nature. Vous envisagez d’adopter cette tendance et souhaitez connaître les différents types de toit végétal ? Voici quelques informations qui pourront vous aider à faire votre choix.

Le toit végétal intensif

Le toit végétalisé intensif offre les mêmes caractéristiques qu’un jardin à la seule différence que ce dernier se trouvera sur votre toiture. Le système intensif consiste donc à cultiver différents types de plantes sur votre toit. Il peut s’agir de fleurs, de potagers ou de petits arbres, selon vos préférences. Il vous est possible de mélanger les cultures. Son épaisseur de substrat doit toutefois être supérieure à 30 centimètres. Ce genre de toits végétalisés convient aux toits plats.

Pour la réaliser, il est parfois nécessaire de renforcer la structure. Des dispositions supplémentaires peuvent se révéler indispensables. Cela permet notamment d’éviter que les racines des végétaux que vous allez planter n’endommagent les capacités de votre toit, à savoir son étanchéité. Pour mettre en place donc un toit végétalise intensif, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour savoir si votre toit convient à l’emplacement d’un système intensif. Il pourra également vous renseigner sur son entretien, entre autres ses systèmes d’irrigation et de drainage. À noter que seuls les toits en béton conviennent à ce genre de système.

Le toit végétal extensif

Le toit végétal extensif requiert l’utilisation de substrat assez fin, soit d’une épaisseur comprise entre 6 à 15 cm maximum. Les plantes les plus utilisées dans ce genre de toiture sont celles qui ne nécessitent que très peu de soins. Concernant la pente de la toiture, celle-ci ne doit pas dépasser les 45 °. L’avantage du toit végétalisé extensif reste certainement le fait qu’il ne nécessite aucun renforcement de la structure. Sa mise en place est simple et le coût des moins chers. Cette technique reste en effet la plus économique de toutes. De plus, il ne requiert que très peu d’entretien. Celui-ci convient pour les toits en béton, en bois et en acier.

Il est toutefois important de noter que le système extensif offre une faible diversité de choix en termes de plantation. Il ne supporte pas le piétinement ce qui fait que seules les mousses et graminées sont conseillées. Vous pourrez également choisir les sédums et vivaces. Bref, les plantes grasses sont à privilégier.

Le toit végétal semi-intensif

Le toit végétal semi-intensif représente un compromis entre le toit végétalisé intensif et extensif. L’épaisseur de son substrat est de 15 à 30 cm. Vous aurez donc un choix plus large sur les végétaux à planter. Il vous est possible d’y placer toutes les plantes que vous affectionnez, excepter les arbres. Ces derniers ne conviennent que pour les toits intensifs étant donné que leurs racines nécessitent une épaisseur plus importante. Concernant particulièrement le choix du substrat, il est conseillé de demander l’avis d’un expert. Lui seul pourra vous aider à trouver le substrat qui pourra favoriser le développement de vos plantes tout en s’assurant qu’il convient aux caractéristiques de votre toiture. Pour ce qui est du coût des travaux, la mise en place d’un tel système s’avère moins coûteuse que la technique intensive. De plus, il convient aux toitures en béton, en acier et en bois.

 

Conseils en référencement pour votre site web
Les meilleurs conseils pour la finance personnelle