Les conséquences d’une mauvaise isolation thermique et comment y remédier ?

Négliger l’isolation thermique de sa maison peut avoir des conséquences fâcheuses. Cela vous forcera à solliciter davantage vos appareils de chauffage et rendra votre maison moins confortable, notamment à cause de l’humidité. Isoler son habitation est pourtant plus simple et accessible qu’on ne le pense.

Des factures énergétiques alourdies

Une isolation thermique ne peut pas être parfaite, mais lorsqu’elle est clairement défaillante, elle peut causer d’importantes déperditions de chaleur vers l’extérieur de la maison. Dans les pires cas, plus de 75 % de la chaleur issue de vos appareils de chauffage peut fuiter au travers du plancher, des murs, des fenêtres, mais surtout des combles. En moyenne, les ménages français dépensent chaque année 1600 euros pour se chauffer. C’est un budget très important, duquel ils pourraient pourtant économiser près de 500 euros chaque année à l’aide d’une isolation thermique performante, réduisant leur consommation énergétique d’un tiers. Par ailleurs, une mauvaise isolation rend votre maison moins confortable, plus sujette aux variations de température et aux dégradations causées par une humidité excessive. Pour ces raisons, l’intervention d’un professionnel de la rénovation thermique peut être très utile, cliquez ici pour plus d’informations.

Isoler sa toiture

Parce qu’ils sont les principaux responsables des fuites de chaleur, les combles perdus ou aménagés doivent être isolés convenablement. L’aide d’un professionnel est nécessaire pour cette tâche, qui demande de la précision et une bonne connaissance des techniques d’isolation. Les différents matériaux isolants que sont la laine minérale, la ouate de cellulose, le liège ou la mousse phénolique ont chacun leurs propriétés et celles-ci devront s’adapter à vos besoins comme à vos moyens. Il faudra également protéger la couche isolante de l’humidité à l’aide d’un pare-vapeur, sans lequel votre isolation perdra vite en efficacité. Poser successivement et correctement un treillis de maintien, la couche isolante, le pare-vapeur ou l’enduis de finition est essentiel aux bonnes performances de votre isolation ainsi qu’à sa durée de vie.

Profiter des aides de l’État

L’isolation de la toiture a un coût, estimé en moyenne à 1500 euros, mais celui-ci peut être diminué de plusieurs manières. Il est amorti en premier lieu par les économies d’énergie que vous réaliserez. Vous pouvez aussi profiter, comme des milliers de ménages français de la prime énergie et des aides financières accordées dans le cadre de la transition énergétique. Si vous disposez de combles perdus, et sous certaines conditions de revenus ou de situation géographique, vous pouvez même obtenir l’isolation gratuite de votre toiture. Pour des combles aménagés, ou pour les autres parties de votre maison, d’autres aides conséquentes existent. Parmi elles, le prêt à taux zéro, permettant d’emprunter 30 000 sur 15 ans, ou les subventions de l’Agence Nationale pour l’Habitat, couvrant parfois plus de la moitié du coût de votre rénovation. Un crédit d’impôt vous autorise à déduire 30 % de ce coût de votre déclaration de revenus. Enfin, la TVA des travaux d’isolation peut être diminuée de 10 à 5,5 % et vous aider à réaliser votre isolation des combles ou des murs plus facilement.