Comment ouvrir un compte bancaire professionnel ?

Ouvrir un compte bancaire professionnel

Toute réalisation exige un planning efficace et une bonne gestion des finances. Dans ce cadre, les banques mettent en place des mécanismes de gestion de votre argent. Outre le compte bancaire, on distingue aussi le compte à usage professionnel. Son accessibilité est soumise à des conditions et il vous procure des avantages spécifiques. En conséquence, si vous envisagez de souscrire à l’option professionnelle, il peut être utile de découvrir comment ouvrir votre compte de type professionnel.

Le compte professionnel : qu’est-ce que c’est ?

S’il est courant d’entendre parler du compte personnel à la banque, il est important de savoir qu’il existe également le compte bancaire professionnel. En réalité, le compte classique est le plus usité parce qu’il est destiné aux particuliers. Par contre, le compte de type professionnel est réservé aux entreprises. Il est créé dans un but professionnel. En outre, le compte pro est équivalent à un compte classique à la seule différence qu’il inclut des fonctionnalités particulières, spécialement dédiées aux professionnels.

Compte entreprise professionnel ou compte personnel professionnel ?

S’il est vrai que le compte entreprise professionnel est dédié aux entreprises, il n’en demeure pas moins que son ouverture n’est pas une obligation pour toutes les catégories de sociétés. Tout est fonction du statut juridique de votre entreprise. Si vous êtes un entrepreneur individuel, il n’est pas nécessaire de disposer d’un compte pro. Cette dérogation se justifie aisément par le fait que l’entrepreneur individuel ne dispose pas d’un capital social. Cependant, il est important de faire la différence entre le compte pour entreprises et le compte bancaire dédié à l’activité professionnelle. En effet, sur la base de la loi pacte du 22 mai 2019, les travailleurs indépendants ainsi que les micro-entrepreneurs sont astreints à la création d’un compte consacré à leur activité professionnelle dans le cas où le chiffre d’affaires réalisé dépasserait 1000 euros pendant deux années civiles consécutives. Ce compte n’est aucunement un compte pour entreprise. Il demeure un compte personnel, mais spécifiquement réservé à votre activité professionnelle. Par contre, toutes les autres formes de sociétés disposant d’un capital (EURL, SA, SAS, SARL) sont tenues d’ouvrir un compte entreprise en banque. C’est ce compte qui reçoit le dépôt du capital social à l’ouverture de compte. Ceci constitue une obligation dans le sens où il donne droit à un certificat de versement qui est délivré par la banque.

Pourquoi ouvrir un compte bancaire professionnel ?

Pour s’accorder aux besoins des entreprises, les institutions bancaires ont prévu des avantages pour le compte entreprise. Par exemple, vous avez la possibilité de désigner des cotitulaires ou des mandataires pour une meilleure gestion du compte. D’ailleurs, les pouvoirs délégués à ces gérants du compte peuvent être renforcés ou limités en fonction des objectifs de dépenses. De plus, il est possible de bénéficier de fonctionnalités exclusives comme la mise à disposition d’un Terminal de Paiement Électronique (TPE). En dehors des avantages, la création d’un tel compte poursuit un objectif organisationnel. En effet, au regard des règles comptables et fiscales, le patrimoine personnel de l’entrepreneur ne doit pas être confondu au patrimoine de sa société. L’entreprise a donc une personnalité juridique distincte de celle du gérant ou du directeur. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de créer un compte professionnel distinct du compte personnel pour éviter toute confusion. Dans certains cas, cette recommandation a même un caractère obligatoire, car il est toujours utile de distinguer les opérations bancaires personnelles de celles engagées pour le compte de son entreprise. Ouvrir un compte pour son entreprise garantit la transparence fiscale en cas d’audits. Il permet d’éviter les redressements fiscaux et les frais de pénalité préjudiciables pour les intérêts de votre organisation. Mieux, si vous souhaitez pérenniser votre structure, il est impérieux de faire cette démarcation bancaire pour éviter la faillite. Enfin, la gestion de l’entreprise peut nécessiter le recours des associés et des bailleurs qui peuvent avoir droit de regard dans la gestion de la société. Un compte de type professionnel est une garantie de crédibilité à l’égard de certains investisseurs.

Ouvrir son compte : ce qu’il faut savoir

Avant d’ouvrir son compte, il est utile de définir ses besoins et attentes. Une comparaison des offres bancaires est indispensable pour éviter l’incompatibilité des services à votre statut juridique. Vous pouvez opter pour une ouverture en agence ou en ligne. Dans tous les cas, il faut constituer un dossier dont les pièces varient en fonction du statut juridique de l’entreprise et peuvent être aussi spécifiques à chaque établissement bancaire. En général, il est requis une pièce justificative de votre identité ou celle du représentant légal de la société, une pièce justificative du siège social de l’entreprise, un projet ou exemplaire de statuts de la société, une preuve de votre activité professionnelle. En ce qui concerne la preuve de votre activité professionnelle, il peut s’agir de l’immatriculation au registre des métiers, l’immatriculation au RCS ou le Kbis de société, etc.

Comment obtenir un crédit de consolidation de dette ?
Comment bien gérer la facturation de votre entreprise ?