Infos libres

Pourquoi avez-vous mal à la rate ?

Vous avez fait une course, mais vous vous êtes arrêté à cause d’une douleur dans la rate qui vous empêche de continuer. Avez-vous déplacé un poids dans la maison et ressenti une douleur près de cet organe, sur le côté gauche de l’abdomen ? Dans les deux cas, arrêtez-vous, reprenez votre souffle, mais ne vous inquiétez pas du tout.

Définition : qu’est-ce que la rate ?

La rate est un organe, situé dans le côté gauche du ventre, sous le diaphragme, près de l’estomac. Il joue un rôle essentiel dans la défense de l’organisme, le stockage des plaquettes sanguines et est le siège d’une grande partie de la destruction des globules rouges vieillissants.

Causes de douleurs 

La rate est un organe fragile et très vascularisé qui peut se rompre en cas de traumatisme abdominal violent, qui provoque une hémorragie très sévère, des douleurs intenses et un état de choc. Elle peut aussi être augmentée de volume dans certaines pathologies : on parle alors de splénomégalie. Elle peut également être douloureuse en cas d’infections, notamment la mononucléose infectieuse, des tumeurs, des maladies de la rate ou certaines maladies du foie. Elle peut être examinée par la palpation du ventre, par échographie ou scanner. 

Pourquoi avez-vous mal à la rate ?

Les causes sont généralement bénignes et ne devraient pas être préoccupantes. La plupart du temps, les douleurs de cet organe sont causées par un effort prolongé, surtout lorsque vous n’êtes pas suffisamment entraîné. Il n’y a pas d’explication scientifique unique pour expliquer la douleur dans cette zone du corps. L’une des raisons est à rechercher dans une respiration incorrecte qui, fatiguée par l’effort fourni, provoque une fatigue du diaphragme. Deuxièmement, lorsque le corps n’est pas entraîné, il faut plus d’oxygène pour entrer dans le corps. C’est pourquoi la contraction nerveuse de cet organe, qui provoque la douleur que nous connaissons tous, sert précisément à introduire de nouveaux globules rouges dans les vaisseaux sanguins et à faciliter l’oxygénation des tissus. En bref, la douleur ou l’oppression est une contraction que l’organe n’effectue qu’en cas de besoin, et qui peut également affecter les poumons et le foie, qui sont les organes les plus proches. Si la douleur est assez persistante même en l’absence d’effort physique, il est conseillé de consulter votre médecin pour comprendre la nature de la douleur. Si l’examen médical ne révèle pas la présence d’une pathologie, il peut être utile de mettre en place certaines mesures pendant la pratique du sport.

1) Effectuer un préchauffage musculaire avant de commencer toute activité sportive ;

2) Planifier un entraînement progressif et constant en éliminant les charges de travail trop élevées. Si vous êtes enceinte, les douleurs de cet organe peuvent être assez fréquentes et la cause peut être un état d’anémie, mais ce n’est généralement pas un motif d’inquiétude. Techniquement, sa douleur est appelée splénalgie.

Symptômes

Les douleurs n’ont rien de typique, en revanche, il ne faut pas les confondre avec celles du point de côté qui n’ont rien à voir avec la rate et sont seulement liées à une mauvaise ventilation en cas d’effort. Elle est douloureuse si elle augmente de volume et met sa capsule en tension.

Douleur à la rate après manger : pourquoi ?

Après le repas, il peut y avoir des douleurs du coté gauche dues à de l’aérophagie ou aérocolie. La rate n’y est pour rien puisqu’elle n’est pas un organe digestif. Mais il se peut que cette aérophagie comprime cet organe qui se trouve contre l’estomac.

Douleur aiguë ou vive à la rate

Une douleur sévère qui irradie vers l’épaule gauche peut être le signe d’un infarctus splénique ou infarctus de cet organe. Il est lié à l’obstruction d’une artère splénique. La répétition de cet épisode peut affecter le bon fonctionnement de l’organe qui se nécrose, c’est une urgence médicale. Cette pathologie est due le plus souvent à un trouble de la coagulation sanguine. Parfois, une ablation de la rate est nécessaire : splénectomie.

Douleur à la rate et mononucléose

Dans environ 50 % des cas, la mononucléose infectieuse, une maladie transmise par la salive et causée par le virus d’Epstein-Barr s’accompagne d’un grossissement de la rate. Cette maladie virale stimule fortement la rate et sa fonction immunitaire, elle augmente donc de volume, devient sensible à la palpation et douloureuse.

Douleur à la rate et alcool

L’alcoolisme est un facteur de risque important de l’augmentation du volume de la rate. Par le biais des lésions hépatiques, l’alcool modifie les cellules sanguines : globules rouges, globules blancs et plaquettes qui sont détruites par cette partie, on parle donc d’hypersplénisme. Elle peut alors augmenter de volume comme le foie, et devenir sensible.

Quand consulter le médecin ?

En cas de douleurs vives et répétées du côté gauche, d’infections à répétition et de sensation de fatigue, prenez rendez-vous avec votre médecin traitant.

Quels examens ?

Au besoin, après l’évaluation clinique, le praticien pourra demander une échographie de l’abdomen pour apprécier le volume de la rate ainsi qu’une analyse de sang afin de connaître le taux de globules rouges, blancs et des plaquettes.

Quitter la version mobile